L’oxydo-réflexion consiste à utiliser les propriétés de réflexions infrarouges des minéraux naturels métalliques et carbonés. En effet, ces derniers absorbent les émissions photoniques infrarouges émis par les cellules et les réfléchissent comme un miroir concave vers la peau. Chaque oxyde minéral renvoi dans des longueurs d’ondes particulières avec plus ou moins de puissance. L’important a été de trouver des assemblages de minéraux permettant un renvoi, sans rupture de fréquence.

Le choix des minéraux fixés au tissu, leurs concentrations précises et leurs granulométries forme au final un film de surface qui permet le renvoi constant des infrarouges de 3 à de 20 microns et cela à plus de 95%, comme nous pouvons le constater sur le graphique ci-dessous.

Ce renvoi de rayons infrarouges endogènes (venant du corps) stimule l’enzyme eNOsynthase. Cette dernière favorise le largage de molécules de NO (oxyde d’azote). Le NO est un puissant vasodilatateur physiologique, qui va activer la microcirculation. 1,2

La perfusion cellulaire est alors augmentée. Le sang apporte les éléments nécessaires à la reconstruction tout en éliminant les débris inflammatoires. Les tissus cellulaires peuvent ainsi se restructurer grâce à une cicatrisation optimale de la zone lésée.

Il sera donc toujours important de placer la technologie eNosyntex en regard de la zone blessée pour accélérer la cicatrisation.