La résonance naturelle de l’eau morphogénique3

L’eau vaporisée continuellement par les pores de la peau va se déposer sur le film hydrophile de surface qu’utilise la technolgie eNOsyntex, appliqué à même l’épiderme. Les molécules d’eau vont se structurer de façon cohérente, autour des minéraux métalliques répartis en très fines couches au sein même du film. La structuration moléculaire en 4 couches successives d’eau s’appelle : « l’eau morphogénique » (Marc Henry, 2015).

Cette eau morphogénique entoure et recouvre l’ensemble des molécules (protéines, lipides, glucides) et des organites cellulaires du corps humain. Ce qui veut dire qu’absolument toutes les molécules humaines sont entourées de 4 couches d’eau superposées. Aussi, si on calcule le nombre de molécules d’eau, par rapport au nombre total de toutes les autres molécules et sels minéraux présents dans l’organisme, on retrouve 99,1% de molécules d’eau dans le corps humain.4

Cette eau morphogénique qui n’est ni solide, ni liquide, ni gazeuse, se comporte plutôt comme un « cristal semi-liquide » ; avec des propriétés d’absorption de l’énergie photonique infrarouge exceptionnelles. Au contact des minéraux, lieu où la puissance de réflexion des infrarouges est maximale, les molécules d’eau assemblées sous forme « morphogénique »  vont alors se mettre à vibrer à l’unisson sous l’effet constant des flux d’infrarouges venant du corps.4

L’eau constituant l’ensemble des cellules de la peau et des fascias profonds est également structurée sous forme de couches d’eau morphogénique. De même, pour les tissus divers, l’ensemble des cellules, des organites et des molécules.

La vibration de l’eau stimulée par les infrarouges au contact des minéraux va entrainer une réaction en chaine par l’activation de l’ensemble des eaux morphogéniques sous-jacentes.

Grâce à ce phénomène vibratoire de l’eau, les couches superficielles à profondes vont donc recevoir des informations leur permettant de se structurer.

  • La structuration cohérente de l’eau morphogénique moléculaire va permettre :

° L’optimisation de la cicatrisation d’une blessure :

  • Aide à l’élimination des œdèmes en réutilisant l’eau « liquide » en eau morphogénique
  • Meilleure hydratation des tissus 3
  • Fluidification des liquides corporels (sang, lymphe, liquide interstitielle) par restructuration fonctionnelle des vaisseaux
  • Diminution de la douleur liée à la restructuration des tissus et des terminaisons nerveuses
  • Retour rapide à la réhabilitation de la fonction ; quelle soit articulaire, musculaire, ligamentaire ou organique

°  L’harmonisation fonctionnelle d’un geste (posture / marche / course) :

  • Équilibrer les tensions musculaires
  • Libération d’un geste
  • Élimination des boiteries
  • Retour à une fluidité et une harmonie gestuelle segmentaire (ex : épaule) ou globale (marche)

ð

 

Bibliographie :

  1. Far infrared irradiation induces intracellular generation of Nitric Oxide in Breast cancer cells, Journal of Medical and Biological Engineering, 29(1): 15-18
  2. T. K. Leung, Y. S. Lin, Y. C. Chen et al., “Immunomodulatory effects of far-infrared ray irradiation via increasing calmodulin6 International Journal of Photoenergy and nitric oxide production in raw 264.7 macrophages,” Biomedical Engineering-Applications, Basis and Communications, vol. 21, no. 5, pp. 317–323, 2009.
  3. Far-infrared absorption of water clusters by first-principles molecular dynamics, Mal-Soon Lee, F. Baletto, D. G. Kanhere, and S. Scandolo Citation: The Journal of Chemical Physics 128, 214506 (2008); doi: 10.1063/1.2933248
  4. Marc Henry 2016 : L’eau et la physique quantique